Le Carmel de Vinça

Grands figures carmélitaines

Les commencements de l’Ordre, dans un vallon solitaire du Mont Carmel, furent modestes, cachés aux yeux des hommes: un fondateur inconnu, des premiers frères dont on ne sait pratiquement rien, sinon que «là, en de petites cellules, telles des abeilles du Seigneur, ils accumulaient le miel de la douceur spirituelle.» (Jacques de Vitry, évêque de Saint-Jean d’Acre entre 1216 et 1228).

Cependant, le lieu dans lequel ces ermites s’étaient retirés n’était pas anodin car tout imprégné de la présence du saint prophète Elie. Considéré depuis des siècles comme le modèle des chercheurs de Dieu, tant anachorètes que cénobites, c’est tout naturellement que les frères du Mont Carmel se mirent à son école et le choisirent comme inspirateur et père de l’Ordre naissant.

Dans ces débuts, les frères s’attachèrent aussi à une autre grande figure, féminine cette fois: Notre-Dame à laquelle ils dédièrent leur première chapelle. C’est elle qu’ils choisirent comme patronne et protectrice et d’ailleurs, très tôt, ils furent connus comme les «Frères de Sainte Marie du Mont Carmel».

L’exemple, la protection et l’intercession de Marie et Elie feront croître au cours des siècles de nombreux fruits de sainteté: des hommes et des femmes brûlés comme eux du désir de voir Dieu, de l’aimer et de le faire aimer. Ils contribueront à façonner le charisme spécifique de l’Ordre du Carmel, et seront source de grâces pour l’Eglise tout entière.

Nous vous invitons à découvrir au fil des mois ces grandes figures carmélitaines.

Les grandes figures «fondatrices»


Saint Elie, IXème siècle avant Jésus Christ
Je brûle d’un zèle jaloux pour le Seigneur, Dieu de l’univers! 1 R 19, 14

La Vierge Marie, Reine et Beauté du Carmel
Voici la servante du Seigneur, qu’il me soit fait selon votre parole. Lc 1, 38




Saint Élie
Saint Thérèse de Jésus
Saint Jean de la Croix

Les «Saints Parents»:


Sainte Thérèse de Jésus, Espagnole (1515-1582)
Je suis fille de l’Eglise

Saint Jean de la Croix, Espagnol (1542-1591)
Au soir de cette vie, nous serons jugés sur l’amour…


Les témoins du Carmel avant la Réforme thérésienne


Saint Albert de Jérusalem, Italien (1150-1214)

Saint Simon Stock, Anglais (1164-1265)

Bienheureux Jean Soreth, Français (1394-1471)

Bienheureuse Françoise d’Amboise, Française (1427-1485)


Quelques témoins du Carmel déchaussé


Frère Laurent de la Résurrection, Français (1614-1691):
La présence de Dieu est, à mon sentiment, en quoi consiste toute la vie spirituelle…

Les 16 bienheureuses Carmélites de Compiègne, Françaises (guillotinées en 1794):
Que cette divine paix que son cher Fils était venu apporter au monde fût rendue à l’Eglise et à l’Etat.

Sainte Marie de Jésus Crucifié, Palestinienne, canonisée le 17 mai 2015 (1846-1878):
Esprit Saint, inspirez-moi; Amour de Dieu, consumez-moi; au vrai chemin conduisez-moi…

Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, Française, patronne secondaire de la France (1873-1897):
Dans le cœur de l’Eglise, ma Mère, je serai l’Amour…

Sainte Elisabeth de la Trinité, Française (1880-1906):
Mon rêve, c’est d’être la «louange de sa gloire»

Sainte Thérèse de Jésus des Andes, Chilienne, patronne du Chili (1900-1920):
Dieu est joie infinie

Sainte Thérèse-Bénédicte de la Croix, Allemande, co-patronne de l’Europe (1891-1942):
Se tenir devant Dieu pour tous…

Sainte Maria Maravillas de Jésus, Espagnole (1891-1974):
Si tu le laisses faire…




Sainte Thérèse
Bénédicte de la Croix

Saint Thérèse de Lisieux

NOUVEAU ET A VENIR
Tous les dimanches, l'accueil et la boutique du monastère sont fermés à partir de 12h.

 

Chroniques du Carmel

Chroniques de l’année 2016

Une année placée sous le signe de la Miséricorde «Voici cette année qui va s'abîmer dans le gouffre où toutes les autres se sont à présent anéanties.» Mais avant qu'elle ne s'enfonce définitivement dans ce gouffre, comme le dit si bien saint François de Sales, en voici les principaux événements.

> Voir toutes les chroniques