Le Carmel de Vinça

Carmélite aujourd’hui ?

La vocation


Depuis le commencement, Dieu appelle: à l’existence, à la beauté, à la profusion, à la communion avec Lui, la Source et l’Accomplissement de toute vie. Il appelle l’homme, les animaux… toute la Création. Dans toute la Bible, Dieu appelle. Il appelle les patriarches, les juges et les prophètes.

Avec le Christ, la voix divine continue à se faire entendre, plus intime et plus proche. Il appelle ses Apôtres et ses disciples à le suivre sur le chemin de l’Amour.
Marie Madeleine pleure devant le tombeau vide. Jésus l’appelle par son nom: «Marie». Elle le reconnait vivant… et la joie de Sa résurrection va se répandre sur le monde.

«Viens, suis-moi.»

Au fil du temps, des prêtres ont continué l’œuvre du Christ. Des religieux et des religieuses, dans le cloître ou sur les chemins, ont continué Sa vie pauvre, chaste, obéissante, pour être avec Lui d’une façon privilégiée, témoins d’une humanité transfigurée. Telles furent entre mille autres Thérèse de Jésus, Thérèse de l’Enfant Jésus, Thérèse-Bénédicte de la Croix, Marie de Jésus Crucifié, Élisabeth de la Trinité…

Dieu appelle…

Pourquoi sommes-nous devenus si sourds? Est-ce le bruit du monde ou notre vacarme intérieur? Comment, après des siècles de christianisme, ne reconnaissons-nous pas la voix de notre Dieu, le Verbe fait chair?

Peut-être parce que nous pensons moins que Dieu peut ainsi intervenir dans notre vie, peut-être aussi parce que Son intervention est souvent discrète…En effet, Dieu nous rejoint par des événements humains, personnels qui «parlent» à notre tempérament et à notre histoire.

Ce peut être à travers une lecture, une homélie, l’ordination sacerdotale ou la profession religieuse d’un ami, un pèlerinage ou une retraite, une prière qui se prolonge, un moment de grande intensité devant la Présence réelle, un regard de compassion vers le Crucifix, un film, l’expérience douloureuse de la finitude humaine ou un je-ne-sais-quoi qui s’éveille devant la splendeur de la Création: ô mon Dieu, si le monde est si beau, qu’en est-il de Toi?

Cet appel peut être décisif et nous retourner brusquement… comme il peut prendre des années à être entendu et pleinement accueilli. Il peut résonner dès l’enfance ou plus tard et personne ne peut s’estimer vraiment à l’abri!

L’appel au vrai bonheur...

On songeait probablement à un bel amour humain, à des enfants, à un métier passionnant; la vie s’ouvrait devant nous… mais c’est Sa Vie qui appelle! Bienheureux celui ou celle en qui elle triomphe, qui répond enfin: Tu m’as appelé, me voici. Oui, avec Toi, je veux aventurer ma vie, Toi, le plus beau des enfants des hommes, Jésus crucifié et ressuscité, mon Seigneur et mon Dieu.»

Il est important de se faire aider, de partager tout simplement avec un prêtre ou une religieuse si on ressent cet appel pour pouvoir discerner son authenticité, dans la vérité et dans la paix.

NOUVEAU ET A VENIR
Tous les dimanches, l'accueil et la boutique du monastère sont fermés à partir de 12h.

 

Chroniques du Carmel

Chroniques de l’année 2016

Une année placée sous le signe de la Miséricorde «Voici cette année qui va s'abîmer dans le gouffre où toutes les autres se sont à présent anéanties.» Mais avant qu'elle ne s'enfonce définitivement dans ce gouffre, comme le dit si bien saint François de Sales, en voici les principaux événements.

> Voir toutes les chroniques